» Accueil » Quelques conseils pour créer un groupe d’échange
 
Quelques conseils pour créer un groupe d’échange

 

Suite à plusieurs demandes de renseignements pour la création de groupes de travail d’ergothérapeutes, nous avons pensé qu’un petit article sur le sujet pourrait en aider certains à se lancer dans cette belle aventure. Il faut savoir qu’aucun des membres du GEPPE actuel n’a participé à sa création, nous nous inspirons donc de ce que nous connaissons du groupe mais n’hésitez pas à nous faire part de vos remarques pour enrichir cet article.

Au niveau administratif

Il faut en premier lieu savoir qui serait intéressé pour participer à un tel groupe et dans quelles conditions : au GEPPE, nous nous retrouvons une fois par mois, le soir à 19h15, dans les locaux de l’ANFE (avec lesquels nous avons signé un contrat de partenariat) ; il existe d’autres groupes qui se réunissent sur leur temps de travail, une fois par mois ou par trimestre dans leurs institutions, d’autres encore le soir dans un café... C’est à vous de voir la formule qui vous convient. Nous ne pouvons que vous conseiller de vous réunir assez régulièrement pour avoir le temps d’aborder tous les sujets que vous souhaitez et maintenir une certaine dynamique.

Il faut donc, pour démarrer, définir les conditions de réunion (fréquence, durée, horaires, lieu de réunion, disponibilité éventuelle des lieux de travail, conditions pour être membre...). De notre côté, tout le monde peut venir au GEPPE parisien à la condition qu’il soit adhérent à l’ANFE. Nous avons donc eu des réunions avec plus de 15 personnes, et d’autres à 6. Un noyau de 10 ergothérapeutes est très régulièrement présent et d’autres viennent plus ponctuellement. Pour pouvoir travailler sur les mêmes sujets d’une réunion à l’autre, nous précisons qu’il est important que les membres du GEPPE viennent régulièrement aux réunions. Nous avons perdu beaucoup de temps au début à faire des tour de table à chaque réunion et à représenter les projets en cours.

Vous n’êtes pas obligés de créer une association (ça n’est pas notre cas) mais nous vous conseillons d’essayer quand même d’exister quelque part (signature d’une convention avec vos structures si vous travaillez sur vos lieux de travail pour les assurances, avenant à votre contrat de travail ou fiche de poste si vous travaillez sur votre temps de travail ...), nous avons signé une convention avec l’ANFE depuis peu et c’est beaucoup plus confortable pour nous d’exister de manière officielle (autre part que sur Internet).

Concernant le fonctionnement

Pour ce qui est du fonctionnement, nous avons deux coordinatrices qui s’occupent du site Internet et des contacts (internes et externes). Nous vous conseillons d’avoir une personne référente pour gérer l’organisation des réunions (on se laisse vite déborder par tous les sujets qu’on souhaite traiter) et pour être un interlocuteur identifié pour les personnes extérieur au groupe (autres groupes de travail, ANFE, nouveaux membres...) Les dates et les sujets de réunion sont choisis en début d’année en fonction de nos intérêts mais nous avons souvent besoin de temps de travail entre deux réunions car nous essayons de faire à tour de rôle une présentation. Pour les travaux communs, ils naissent d’un besoin que nous repérons sur le terrain mais nous avons aussi souvent besoin de faire des petits groupes pour avancer entre deux réunions.

Partager votre travail

Le GEPPE tient beaucoup à ce que son travail soit partagé au plus grand nombre via son site Internet. Nous proposons aux groupes d’ergothérapeutes en pédiatrie de pouvoir diffuser également leurs comptes-rendus, leurs dates de réunion, documents divers... via notre site en leur créant un onglet (le site est très fréquenté : plus de 100 visites par jour en moyenne). Par contre, pour éviter d’avoir trop d’administrateurs du site, nous vous proposons de nous envoyer vos documents par mail (geppe.paris@gmail.com) et nous les mettrons nous même en ligne. Bien sûr, si vous avez des modifications à faire, ça sera toujours possible.

Pour finir

C’est une belle aventure mais qui demande tout de même un certain investissement. Les débuts ne correspondent pas forcément à ce qu’on avait imaginé : nous avons eu besoin de quasiment deux ans après le déménagement de l’ANFE (qui a engendré le renouvellement quasi complet de la composition du GEPPE) pour avoir un groupe fixe qui vient régulièrement et pour mieux organiser nos réunions, et nous avons encore des progrès à faire... Le plus important c’est d’avoir l’envie de se retrouver pour échanger, même si au début, c’est juste pour échanger sur des sujets très variés sans toujours avoir un ordre du jour précis, présenter du matériel qu’on aime utiliser...

Tenez-nous au courant de l’avancement de votre projet. Nous cherchons en effet à rentrer en contact avec d’autres groupes car nous travaillons de manière isolée alors que nous savons qu’il existe plusieurs groupes comme le GEPPE. C’est bien dommage, puisque nous travaillons peut être tous sur les mêmes sujets sans le savoir. Notre idée est dans un premier temps de recenser les groupes qui existent et de voir ensemble comment nous pourrions travailler de manière plus coordonnée (diffusion des travaux sur un site commun, création d’un réseau, pourquoi pas séminaire annuel avec l’aide de l’ANFE...) - voir en bas de notre page d’accueil pour plus d’informations.

 
Publié le jeudi 14 avril 2016
Mis à jour le mercredi 22 novembre 2017

 
 
Les autres articles de cette rubrique :
 
Publié le samedi 30 mai 2015 par comité de lecture GEPPE
Mis à jour le jeudi 14 décembre 2017